Le rapport de pression diastolique (dPR) ACIST, utilisant le système à échange rapide ACIST RXi® et le microcathéter Navvus®, offre une alternative non hyperémique pour l’évaluation physiologique des maladies coronariennes.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Contactez un représentant pour en savoir plus sur le système ACIST RXi et le dPR.

TROUVER UN REPRÉSENTANT

Réduction des coûts, de la durée et de l’inconfort du patient

Les rapports de pression non hyperémiques, tels que le dPR, peuvent réduire l’inconfort du patient*, le coût** et la durée de l’intervention***.

Réduction de l’inconfort du patient

Coût réduit

Durée réduite

Algorithme du dPR ACIST

Le dPR ACIST est le rapport entre Pd et Pa au point médian de crête à crête en moyenne sur 5 battements cardiaques consécutifs. Le dPR ACIST ne repose pas sur un signal d’ECG pour effectuer le calcul.

 

BeatCheckTM est un algorithme de surveillance de la qualité du signal permettant d’identifier les rythmes ectopiques de la forme d’onde hémodynamique (c’est-à-dire les contractions ventriculaires prématurées et les arythmies).

Le dPR ACIST en chiffres (comparé à iFRcalc)1

0,89

Valeur limite dPR

0,999

SSC

98,3%

Sensibilité

99,2%

Spécificité

98,3%

VPP

99,2%

VPN

Analyse de l’étude ACIST FFR1

Objectif

Les données collectées au cours de l’étude clinique ACIST-FFR ont été évaluées rétrospectivement par un laboratoire central physiologique indépendant pour soutenir l’algorithme dPR d’ACIST sur le système ACIST RXi.

Méthodes

The dPR value was calculated by the application of La valeur du dPR a été calculée a posteriori par l’application de l’algorithme du logiciel dPR entièrement automatisé d’ACIST. iFRcalc a été calculé a posteriori, par le même laboratoire central, sur la base de la description originale de sa dérivation pour déterminer une valeur finale pour l’iFR.2

Points clés

  • Le dPR ACIST est fortement corrélé avec l’iFRcalc
  • Le dPR ACIST offre une précision de diagnostic similaire à l’iFRcalc

Résultats
La précision diagnostique du dPR (valeur limite de 0,89) par rapport à l’iFRcalc (0,89) était de 98,88 %